Canadian Classic Fine Art

Lieux, écoles, mouvements (Partie I)


Quand on parle de l'histoire de la peinture au Canada (ou même de l'art en général), on ne peut pas vraiment passer à côté des lieux, institutions, mouvements et artistes d'autres pays qui ont eu une grande influence sur l'art à l'échelle mondiale. Je veux dire, la plupart des bons textes sur l'histoire de la peinture font référence à ces éléments, alors ça vaut la peine de les passer en revue rapidement. Dans ce blog, on va diviser ça en deux parties : la première va aborder quelques lieux et institutions qui ont marqué l'art au 19e et 20e siècles, tandis que la deuxième va se pencher sur certains styles et mouvements qui ont façonné l'évolution de la peinture au Canada.

Barbizon

Barbi qui? vous dites. Non, Barbizon n’est pas un vieil homme barbu qui joue du pinceau tard le soir. C'est plutôt un petit village en France qui est devenu légendaire pour la peinture pré-impressionniste. Depuis 1820, les peintres y venaient chercher de l'inspiration dans la nature préservée. Barbizon a été un mouvement artistique important en France au XIXe siècle et a eu une influence significative sur l'histoire de la peinture. Les artistes de l'école de Barbizon ont choisi de peindre en plein air dans la forêt de Fontainebleau, près du village de Barbizon. Cette approche novatrice, appelée peinture sur le motif, a radicalement changé la façon dont les artistes représentaient la nature. Les artistes de Barbizon ont cherché à capturer la beauté et la vérité de la nature de manière réaliste, en étudiant les effets de la lumière, de l'atmosphère et de la couleur sur leur sujet en direct. En gros, ils étaient un peu les hippies de l'art de l'époque. Le style réaliste de Barbizon a été caractérisé par une utilisation de couleurs sombres et terreuses, avec une attention particulière portée aux variations subtiles de lumière et d'ombre dans la nature.

Parmi les artistes du mouvement Barbizon, on trouve Camille Corot, Théodore Rousseau, Jean-François Millet, Narcisse Virgile Diaz de la Peña et Charles-François Daubigny entre autres. Leur travail a eu une influence majeure sur le développement de l'art moderne en général. Cette influence s'est répandue au-delà de la France et a eu un impact majeur sur le développement de l'art paysager dans le monde entier. Des artistes canadiens tels que Horatio Walker, Curtis Williamson et Homer Watson ont été influencés par les techniques et les approches de Barbizon dans leur quête de capturer les effets changeants de la lumière et de l'atmosphère dans leurs propres œuvres.

La Haye

Une autre ville, cette fois au Pays-Bas, a eu une énorme influence sur l'art de la peinture tout au long de l'histoire. Célèbre pour son riche patrimoine artistique et ses contributions à divers mouvements artistiques, La Haye a été un centre d'innovation artistique, de créativité et d'échanges culturels.

L'un des moyens les plus marquants par lesquels La Haye a influencé l'art de la peinture est à travers la célèbre tradition artistique connue sous le nom d'École de La Haye. L'École de La Haye, qui a émergé au XIXe siècle, était un mouvement artistique qui se concentrait sur le Réalisme. Les artistes associés à l'École de La Haye cherchaient à capturer le paysage et la vie quotidienne avec un réalisme et une profondeur émotionnelle.

Les artistes de l'École de La Haye peignaient souvent des scènes de la campagne (moulins à vent et la fameuse vache hollandaise), des dunes, des paysages marins et des villages de pêcheurs, représentant la lumière changeante, la météo et l'atmosphère avec talent et sensibilité. Ils étaient connus pour leur utilisation de couleurs sobres, de coups de pinceau lâches et d'une attention aux détails, ce qui transmettait une sensation d'intimité et d'authenticité dans leurs œuvres.

École des Beaux-Arts de Paris (France)

L'École des Beaux-Arts de Paris, également connue sous le nom de l'École nationale supérieure des Beaux-Arts (ENSBA), est une institution d'enseignement artistique prestigieuses de France. Fondée en 1648, elle est située dans le quartier Saint-Germain-des-Prés de Paris et est rattachée au Ministère de la Culture. C'est l'une des écoles d'art les plus anciennes du monde, ayant formé de nombreux artistes célèbres, tels que Eugène Delacroix, Claude Monet, et Pablo Picasso, jouant un rôle majeur dans la formation des artistes académiques du 19e siècle. Plusieurs peintres Canadiens ont poursuivi des études à cette école, incluent Marc-Aurel de Foy Suzor-Coté, Maurice Cullen, Alfred Pellan, Paul Peel, Henri Beau et plusieurs autres.

Académie Julian (France)

L'Académie Julian était une école d'art privée située à Paris, fondée en 1867 par l'artiste français Rodolphe Julian. Cette école était célèbre pour son approche progressive de l'enseignement de l'art, encourageant les étudiants à développer leur propre style plutôt que de simplement reproduire des techniques traditionnelles. Des artistes renommés tels que Pierre Bonnard, Édouard Vuillard et Henri Matisse y ont tous étudié.

Un élément important est que cette académie ouvrait ses portes aux étudiants masculins et féminins, ce qui était rare pour l'époque. Les femmes artistes y étaient particulièrement bien représentées et plusieurs grands noms de l'art féminin de la fin du XIXe et du début du XXe siècle y ont étudié. Cette institution renommée avait un rayonnement international et de nombreux peintres canadiens reconnus tel que William Brymner, Florence Carlyle, Clarence Gagnon, Alexander Young Jackson et James Wilson Morrice ont passé par cette académie durant leur formation.

Art Students League de New York (États-Unis)

Fondée en 1875 L'Art Students League of New York est considérée comme l'une des institutions les plus prestigieuses pour l'enseignement de l'art aux États-Unis. Elle se concentre sur l'apprentissage traditionnel, en mettant l'accent sur les techniques et les compétences de base, tout en encourageant l'expression personnelle et l'expérimentation.

Au courant du 20ième siècle, l'école a accueilli un grand nombre d'artistes célèbres parmi ses étudiants et professeurs, Par exemple, Georgia O'Keeffe et Jackson Pollock, deux grands maitres de la peinture abstraite américaine.

Son ouverture à l’expérimentation a contribué au développement de mouvements artistiques tels que l'expressionnisme abstrait ainsi que des styles individuels de nombreux artistes. Parmi les peintres canadiens qui sont passé à cette école on compte : Edmund Morris, Philip Surrey, Jack Shadbolt, William Goodridge Roberts, André Charles Biéler et David Milne.

Académie Colarossi (France)

L'Académie Colarossi était une école d'art privée située à Paris, en France. Elle a été fondée en 1870 par le sculpteur italien Filippo Colarossi.

Cette institution était une alternative moins formelle que l'École des Beaux-Arts de Paris et elle était très prisée par les artistes qui cherchaient à développer leur technique et leur style personnel. Pareillement à l’Académie Julian, cette école était un endroit où les femmes artistes pouvaient étudier aux côtés des hommes, ce qui en faisait une autre destination populaire pour les femmes artistes internationales.

De nombreux artistes célèbres ont fréquenté cette école, notamment les peintres Paul Gauguin, Camille Claudel et Édouard Vuillard.

La liberté d'expression et d'expérimentation artistique que cette école offrait a contribué à l'émergence de nouveaux courants artistiques tels que l'impressionnisme et le postimpressionnisme.

De nombreux peintres canadiens célèbres ont étudié à l'Académie Colarossi au cours de son histoire, parmi lesquels on peut nommer Marc-Aurel de Foy Suzor-Coté , Frederic Marlett Bell-Smith, Prudence Heward, Jean-Paul Lemieux et plusieurs autres.

Ces artistes ont tous été influencés par les enseignements et la communauté artistique de l'Académie Colarossi, et ont contribué à façonner l'art moderne canadien.


Laissez un commentaire