Canadian Classic Fine Art

Thomas Tibor K.


Tibor K. Thomas (1919-2010)

La mort de son père quand Tibor avait sept ans a laissé sa mère seule avec quatre petits enfants. Tibor est bientôt obligé de gagner sa vie et vers l'âge de onze ans commence à travailler, tout en continuant à fréquenter l'École des Arts et Métiers. Après le début de la guerre, Tibor est envoyé dans un camp de travail où il devient un membre actif de la résistance antinazie. Il a continué à dessiner des portraits de ses camarades et même des soldats et officiers roumains. Après la guerre, Thomas s'inscrit à l'Institut des Beaux-Arts de Bucarest où il enseigne de 1950 à 1969. Pendant cette période, il participe régulièrement à des expositions officielles dans son pays et à l'étranger, en Union soviétique, dans les pays du bloc de l'Est et en Chine et il reçoit nombreuses distinctions et commissions. En 1969, avec sa femme Judith, critique d'art, et son fils Peter, étudiant en art, ils fuient le régime totalitaire de la Roumanie et après un séjour à Rome, ils s'établissent à Montréal en 1970. Au Canada, sa peinture subit des changements fondamentaux. Sa palette devient plus riche et plus brillante et les sujets plus personnels – paysages, marinas, natures mortes et portraits. La gamme chromatique alterne entre des aplats de couleurs chaudes et froides, donnant aux toiles un dynamisme et une spontanéité saisissants.

Tibor a continué à peindre, voyager et exposer jusqu'à sa mort en 2010.

Tibor K. Thomas a participé à de nombreuses expositions individuelles et collectives et ses œuvres font partie de collections privées et publiques à travers le monde.